Une histoire d’horreur à l’américaine

Par défaut

Il est un dilemme récalcitrant pour l’amateur de séries américaines entre septembre et octobre chaque année : quelles séries regarder ? Continuer à regarder des How I Met Your Mother qui s’essoufflent ou laisser sa chance à cette série qui anime les débats à la pause déjeuner ? Il a bien une histoire qu’il ne faut pas rater cette année, et vous n’avez même pas à regarder la saison 1 avant. American Horror Story, qui depuis un an s’impose en vrai phénomène, revient cette semaine pour une nouvelle histoire, servie depuis près de deux mois par à une campagne Internet de teasing impressionnante.

Il suffit de regarder le générique de début (voir ci-dessous) pour comprendre l’atmosphère malsaine qui règne dans la série. Beaucoup ferment même les yeux en attendant que l’épisode commence.

   

On sursaute parfois et l’angoisse comme le stress sont bien là et pourtant, il faut s’en affranchir pour aller au delà. Plus que des images stylisées à outrance et une réalisation ciselée, la série créée par Ryan Murphy (également responsable de Glee et Nip Tuck) met l’homme face à ses démons. Perversité, cruauté, tromperie, rien ne lui est épargné. C’est l’exacerbation des pires facettes de l’Homme, mais aussi des angoisses de l’Amérique. Si la saison 1 traitait des légendes urbaines américaines et d’une famille pris dans les tourments de la trahison, la saison 2 se penche sur la croyance et la foi.

En 1964, un asile mystérieux, dirigé par un ecclésiaste tout aussi douteux, attire la curiosité d’une journaliste. Loin de se douter des abominables secrets que dissimule le manoir, elle va elle-même se retrouver piégée dans la maison de l’horreur. Dans le même temps, un jeune homme est interné dans l’asile en attendant son procès. Surnommé Bloody Face, il est accusé d’avoir tué et démembré plusieurs femmes…

Au-delà de cette série qui va s’affirmer comme une référence cette année (Jessica Lange mérite déjà son Emmy), la chaîne FX n’a pas lésiné sur la promo en amont de la diffusion de la saison 2. Un compte Twitter et un hashtag #AmericanHorrorStory qui fonctionne très bien depuis le lancement, ainsi qu’une page Facebook finement utilisée depuis deux mois déjà.

En développant le « Facebook Fan Exclusive », la production a commencé la diffusion de mini-vidéos teasing le 17 août dernier à destination « exclusive » de ses fans Facebook donc. Une véritable prise de conscience pour la production puisque la saison 1 avait vu seulement deux vidéos postées sur des produits dérivés. Cette fois, la chaîne a mis les moyens, presque 40 vidéos publiées, courtes, alléchantes, qui ne dévoilent pourtant rien de l’intrigue ou presque.

Le timing de diffusion de ces vidéos au compte-gouttes est parfait : alternant entre visions horrifiques et images anodines, Ryan Murphy a su entretenir le buzz autour de cette saison. Si l’on associe ces teasers à de nombreux clichés et de courts making-of publiés de la même façon, les retombées sur Internet sont impressionnantes : près de 1,8 millions de fans et 77.500 « followers ». D’autant plus que les guest-stars sont nombreuses : Joseph Fiennes, James Cromwell ou encore Chloë Sevigny sont des attraits supplémentaires à cette série.

Le merchandising de la série va même plus loin : à quelques jours d’Halloween, vous pouvez d’ores et déjà acheter les costumes de la saison 1 dont la fameuse tenue « tout cuir ».

PS : Adam Levine, chanteur du Groupe Maroon 5 et idole de ces dames apparaît dans l’épisode 1 de cette nouvelle saison. Mais que les jaloux se rassurent, son expédition dans le manoir finit très mal…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s