Le petit « Petit Journal »

Par défaut

La rédaction du Petit Journal de Canal Plus a du avoir du mal à avouer une nouvelle erreur. Alors que dans son émission du 22 octobre, Yann Barthes tentait de piéger le Premier ministre en flagrant délit de plagiat de François Hollande, l’arrosoir s’est retourné contre lui. Plusieurs erreurs ont été commises lors de la réalisation de ce montage. De l’eau au moulin pour certains journalistes et politiques très critiques à l’égard de leur travail.

Car dans le cas présent, Jean-Marc Ayrault précisait, plus tôt dans son discours, qu’il citait le président de la République, ce qu’a révélé un élu socialiste, Romain Blachier, sur son blog. Matignon a d’ailleurs mis à disposition le discours intégral, avec l’extrait en question : « Comme l’a souligné en août dernier notre président de la République, M. François Hollande, devant la conférence annuelle des ambassadeurs de France… ». La rédaction s’est rapidement excusée sur sa page Facebook, en évoquant une « erreur » et en promettant d’y revenir mercredi 24 octobre. La toile, et les journalistes en particulier, se sont vite emparés du sujet, dénonçant une nouvelle « manip’ » de l’équipe de Barthes.

Il est vrai que le Petit Journal en laisse plus d’un perplexe et n’en est pas à sa première polémique. Il est depuis longtemps peu apprécié du Front de Gauche et d’Europe Ecologie-Les Verts. Le 5 janvier dernier, Yann Barthes affirmait que Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly s’évitaient lors d’un déplacement à Amiens, refusant même de se saluer. Sans attendre, le directeur de la communication de Jean-Luc Mélenchon les avait alors accusé de « tordre la réalité pour faire un bon mot » et de ne pas être la pour « faire du journalisme ». « Ils sont là pour faire du spectacle avec des hommes politiques », expliquait alors le porte-parole Arnauld Champremier-Trigano. Mélenchon était même allé jusqu’à traiter les journalistes du Petit Journal de « fachos ».

Le site Arrêt sur Images, dont on connaît le peu d’estime pour le Petit Journal, ne se lasse pas de répertorier les « dérives » de la quotidienne. En dénonçant par exemple les interviews faites des militants de Nicolas Dupont-Aignan, leur demandant ce qu’ils avaient pensé du discours du chef de Debout la république. Des interviews qui ont eu lieu avant la prise de parole de Dupont-Aignan, un « flagrant délit de manipulation » pour le site de Daniel Schneidermann.

Mais cette rancoeur à l’égard du Petit Journal ne cache-t-elle pas autre chose ? Si elle n’a peut-être plus le même mordant, la quotidienne de Yann Barthes a offert et offre encore des moments simples mais qui parlent parfois plus que de longs articles sur les grands sites d’informations. Peut être que certains journalistes confirmés n’apprécient pas de prendre certains soirs des leçons de journalisme de la part d’« entertainers ».

Car Yan Barthes et son équipe comptent de nombreux moments d’irrévérence à l’égard de la classe politique, souvent très pertinents. Notamment quand François Bayrou démentait le 13 décembre avec fermeté sur le plateau du Grand Journal des propos que lui prêtait le journaliste, exigeant même un rectificatif. Dès le lendemain, Yann Barthes, goguenard, s’empresse de diffuser les preuves.

Si le Petit Journal constitue une véritable saillie dans la communication politique, trop souvent aseptisée, il pêche parfois en tombant dans la surenchère. C’est tout le paradoxe de l’émission, hésitant entre information et divertissement. Peut être trop ambitieux, trop soucieux de provoquer l’hilarité générale et les cliques, oubliant parfois les règles élémentaires de l’ambiguë « infotainment » : informer et divertir, pas déformer.

Publicités

3 réflexions sur “Le petit « Petit Journal »

  1. Christophe Noll

    Le Petit Journal effectue des reportages que les grands médias ne font pas, comme lors du déplacement de François Hollande lors du sommet de la Francophonie et de sa « rencontre » avec Kabila en RDC, et aussi de la réalité du terrain. J’aime beaucoup le Petit Journal, malgré les « scandales », ça reste une alternative ou un complément aux autres sources d’information, un autre point de vue (et puis on rigole pas mal, avec et au dépends de nos politiques)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s