L’affaire Snowden et l’échec des médias américains

Par défaut

 

 

9452279907_eb92c5077b_z

Dans Nulle part où se cacher, le journaliste du Guardian Glenn Greenwald, à l’origine des révélations de l’affaire Snowden, livre un regard amer et sans concession sur les médias de l’establishment américain.

Il y a un an, en juin 2013, le Guardian révélait l’un des plus grands scandales d’espionnage de l’histoire des États-Unis. Grâce aux milliers de documents dévoilés par l’agent de la NSA Edward Snowden, le journaliste Glenn Greenwald a levé le voile sur une surveillance de masse inédite. Et si le récit de sa difficile enquête reste la trame principale de son livre, Greenwald raconte également comment le gouvernement de Barack Obama, mais aussi ses propres confrères, ont tenté de le déstabiliser.

Lire la suite sur le site INA Global

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s